Editeurs

Lettre d'informations

Informations

Promotions

Ma vie en Christ - Jean de Cronstadt Agrandir l'image

Ma vie en Christ - Jean de Cronstadt

000414

Nouveau

Le concile de l'Église russe, réuni à Zagorsk, a procédé le 8 juin 1990 à la canonisation, longtemps attendue, du Père Jean de Cronstadt (1829-1908). Dans son message final, le concile rappelait que le «Père Jean» était «vénéré depuis longtemps par le peuple orthodoxe» et que l'acte officiel de canonisation marquait la reconnaissance de cette vénération par l'ensemble du corps ecclésial

Plus de détails

14,00 €

Fiche technique

EditionsEdition Bellefontaine
CollectionSpiritualité orientale
Nombre de pages182 pages

En savoir plus

Né dans une famille très modeste, ordonné prêtre en 1855, Jean Serguiev est nommé aussitôt à l'église de Cronstadt, banlieue portuaire de Saint-Pétersbourg; il y restera toute sa vie.

À la fois vénéré et critiqué en raison de ses dons de thaumaturge et de son action pastorale et caritative dans les milieux les plus défavorisés, homme de la Bible et de la prière, il a laissé des écrits de spiritualité qui ont marqué notamment le renouveau eucharistique en Russie au début du xx° siècle. Son Journal spirituel, traduit et publié à Paris dès 1902, est un recueil de courtes méditations ou réflexions qu'il notait au jour le jour. Ce qui fait l'unité du livre, c'est la foi intense qui provoque le Père Jean à vivre le mystère chrétien dans sa perfection, mais dans la vie ordinaire de l'Église. Plus qu'une doctrine, il offre un modèle, une voie que tout chrétien peut suivre, dans ses activités professionnelles, familiales, religieuses courantes; une voie aussi simple à vivre qu'exigeante si on la prend au sérieux, si on y persévère.

Avis

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Ma vie en Christ - Jean de Cronstadt

Ma vie en Christ - Jean de Cronstadt

Le concile de l'Église russe, réuni à Zagorsk, a procédé le 8 juin 1990 à la canonisation, longtemps attendue, du Père Jean de Cronstadt (1829-1908). Dans son message final, le concile rappelait que le «Père Jean» était «vénéré depuis longtemps par le peuple orthodoxe» et que l'acte officiel de canonisation marquait la reconnaissance de cette vénération par l'ensemble du corps ecclésial

Donnez votre avis

30 autres produits dans la même catégorie